L’Espagne et la Mauritanie renforcent leurs relations de coopération dans les domaines éducatif, culturel et scientifique

La secrétaire d’Etat de Coopération Internationale, Ángeles Moreno Bau, s’est réunie aujourd’hui à Madrid avec le ministre mauritanien de l’Education Supérieure, de la Recherche Scientifique et des Technologies de l’Information, Sidi Ould Salem, afin de renforcer les relations de coopération éducative, culturelle et scientifique que les pays maintiennent depuis trois décennies.

Le ministre Sidi Ould Salem, aussi porte-parole du Gouvernement mauritanien, actuellement en visite de travail en Espagne accompagné par le président de l’Université de Nouakchott Al-Asriya (UNA), Cheikh Saad Bouh Camara, et la conseillère de Coopération du Ministère de l’Enseignement Supérieur, Mariam Baba Ahmed. Dans la semaine, il se réunira aussi, avec le ministre des Universités, le Directeur de l’Institut Cervantès, le Directeur de la Casa Árabe, le président régional de Murcie et avec plusieurs recteurs d’universités espagnoles.   

Le ministre et la secrétaire de l’Etat ont abordé l’appui de la Coopération Espagnole à la connaissance de la langue espagnole dans le milieu universitaire et académique et la formation online de l’Institut Cervantès. Il a été aussi question du défi de la fracture numérique et le besoin de faire face, avec détermination, à la numérisation de l’éducation depuis les niveaux Primaire et Secondaire, qui doit s’accompagner avec l’investissement dans les nouvelles technologies et la connectivité. Les deux parties vont étudier la coopération dans ce domaine.   

L’Espagne a appuyé la connexion à la fibre optique de l’Université de Nouakchott Al-Asriya avec le réseau académique espagnol IRIS et l’européen GEANT. Cette connexion se réalise à travers le nœud de l’Institut Technologique des Iles Canaries et de l’Université de Las Palmas des Iles Canaries.

Ángeles Moreno Bau a mis l’accent sur l’importance de l’échange éducatif pour l’enseignement de l’espagnol, qui connait une demande croissante en Mauritanie, avec la possibilité d’ouvrir, dans le futur, une Salle Cervantès à Nouakchott. L’AECID, en plus, appuie avec des bourses et des lecteurs et elle vient de lancer le programme AFRICA-MED de masters universitaires pour les fonctionnaires publics mauritaniens.

D’autre point de l’agenda a été la possibilité de nouveaux accords dans le secteur de la culture pour le développement, une ligne stratégique de poids dans la stratégie de l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID). Dans les dernières années, cet aspect s’est intensifié en relation avec les villes déclarées Patrimoine Mondiale par l’UNESCO.

L’Appui de l’AECID à la conservation des bibliothèques des anciens manuscrits de Chinguetti, revêt une importance particulière. Ces manuscrits sont dépositaires de textes de contenus religieux, philosophique, scientifique et linguistique. Un appui initié en 2016 et qui a été réalisé en deux étapes.

La Mauritanie est un pays prioritaire pour la Coopération Espagnole au niveau bilatéral, régional et de la Union Européenne. L’Aide Officielle au Développement (AOD) total dans la période 2014-2019 s’élève à 44,1 millions d’euros. En ce moment on travaille sur l’élaboration du nouveau Cadre d’Association Pays lequel, une fois signé, guidera les relations bilatérales de coopération pendant les quatre années à venir.

 

emb.nouakchott@maec.es

mar, 23/02/2021 - 10:39